Les réseaux sociaux

Capture d'écran 2015-03-29 13.40.41

Le web 2.0 est marqué par l’importance des réseaux sociaux. Leur utilisation est simple cependant chacun de ces outils répond à des publics et objectifs différents. Ils peuvent intimement être liés au succès du jeu. Voici les principaux réseaux sociaux à connaître autour du jeu :

  • Facebook : réseau le plus fréquenté sur le web, il est possible d’y créer des serious games. Il permet de toucher un plus large public. S’il n’est pas utilisé pour développer un jeu, il est en revanche indispensable pour partager l’information sur les jeux et l’expérience des joueurs. Les serious games sont encore peut présents sur Facebook, aucun des serious games étudié en deuxième partie y sont développés par exemple.
  • Twitter : réseau social de type microblogging, on n’y trouve pas de serious game bien qu’il peut diffuser de nombreux jeux en ligne. Il est surtout très utile et efficace pour partager de l’information en temps réel. Beaucoup d’entreprises et d’institutions publiques y sont représentées, ce réseau permet de tenir au courant de l’état d’avancement de leur projets et produits.
  • Second life : déjà évoqué en première partie ce jeu devenu un réseau social de la réalité virtuelle. Il peut être une première approche à un serious game et un excellent outil marketing. Il peut être utilisé pour faire de la publicité aux établissements, le château Versailles l’a déjà prouvé. Son avantage est de s’adresser à un réseau de joueurs. Après 11 ans d’existence, ce réseau compte toujours des millions d’utilisateurs chaque mois.
  • Linkedin : réseau social professionnel, des groupes de discussion où professionnels, étudiants, pédagogues, communicants, développeurs, graphistes ou simples utilisateurs échangent et partagent leur point de vue. Son avantage est de permettre un lien direct entre les différents utilisateurs (aide ponctuelle, avis, débats) et de pouvoir soumettre un produit pour récolter des avis de professionnels et d’utilisateurs potentiels. Il existe de nombreux groupes que l’on peut trouver sur les serious games (Serious Game Group, Serious Game People, Serious Game Development, My Serious Game, etc.).
  • Geocaching : réseau social de joueurs de chasse au trésor, il peut s’intégrer dans un projet de serious game et transmédia. Il compte des millions d’utilisateurs. Les étrangers sont très friands de ce réseau qui permet de visiter différemment une région, un pays. Son utilisation peut aussi faire l’objet d’une campagne de communication en intégrant des supports de publicité dans les géocaches par exemple.

Cette liste est loin d’être exhaustive, cependant ce sont les principaux réseaux sociaux utiles à la réalisation et diffusion d’un jeu en ligne. C’est le community manager qui est en charge de créer et de fédérer une communauté d’internautes autour d’un intérêt commun à travers les réseaux sociaux. Il est nécessaire de développer et gérer une stratégie de contenu (Que dire ? sur quel réseau ?) pour la notoriété du jeu sur Internet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s