Edugame/ITW/Serious games

L’aventure du Livre des Siècles par l’agence Mosquito !

Les serious games investissent peu à peu les patrimoines pour livrer une expérience de visite originale et engagée. Lancé en 2013, le Livre des Siècles s’adresse à un jeune public. C’est l’agence Mosquito qui décroche l’appel d’offre. Premier outil numérique du château de Fontainebleau, Emmanuel Rouillier (directeur de l’agence Mosquito) témoigne de son aventure (réussie) avec l’équipe du château.


Vous êtes directeur et fondateur de l’agence Mosquito, créateur de site internet et d’outils de médiation numérique pour les lieux de culture. Comment avez-vous débuté votre activité ?

Le design interactif, ce n’est pas seulement appuyer sur un bouton !

J’ai débuté en travaillant pour le réseau de l’Alliance Culturelle, pour la conception graphique de leur magazine dans un 1er temps, puis avec l’essor d’Internet j’ai traduit leur magazine en un site Internet.

En 1998, je travaillais pour les Affaires Étrangères où j’ai créé un site virtuel, le projet s’appelait : L’espace Culturel. Ce projet a remporté le prix de Yahoo. De là, j’ai travaillé avec le ministère de la culture, la RMN… En 2005, l’arrivée des téléphones portables avec écran tactile révolutionne les outils de médiation. Les 1ers audioguides sur mobile sont les premières commandes des institutions culturelles.

  Visite guidée 360° avec une conférencière !

Visite virtuelle 360° avec une conférencière           © Réunion des musées nationaux Grand palais source : http://www.mosquito.fr/

Nous avons travaillé aussi avec le musée de Marie Curie sur la réalisation d’une table tactile de 2,5m de long, où les visiteurs naviguent dans un fond d’écran sur les traces de la famille Curie. Une chronologie retrace le parcours de cette famille aux 5 prix Nobel !

Aujourd’hui, il y a un vrai travail à imaginer avec les tablettes.

Comment avez-vous commencé à travailler avec le château de Fontainebleau ? 

Nous avons répondu à un appel d’offre du Château de Fontainebleau que nous avons gagné. Ensuite, il y a eu une période de flou, car le château de Fontainebleau avait renouvelé une partie de son équipe. Hugo Plumet (responsable des publics) et David Millerou (responsable pédagogique) ont donc repris le travail de leurs prédécesseurs. Le château avait entre temps répondu à un appel à projet du Ministère de la culture qu’ils ont remporté.

Nous avons mis un an à réaliser ce projet. Le plus long du travail a été de créer une scénarisation acceptable pour le musée, car l’immersion des porteurs du projet de Fontainebleau a été difficile à imaginer. Pour réussir ce serious game, nous avons fait de nombreux ateliers avec l’équipe du château afin de trouver le juste milieu entre l’univers du château et celui du jeu (game graphisme).

Le principe de photomontage était une manière de palier à un manque de production graphique (baisse des coûts) tout en procurant de l’engagement aux enfants. On a travaillé avec Romain Bonneau comme scénariste.

Comment se déroule le serious game au sein du château ?

Le serious game repose sur une application mobile aux formats IOS et Androïd adapté à des tablettes de 7 et 10 pouces. Cette application est portée sur des petits écrans (Smartphone) dans une version légèrement dégradé. Des tablettes sont proposées à la location (3 euros) aux visiteurs. L’application est aussi téléchargeable en haut débit à l’accueil du Château grâce à une borne wifi.

Le jeu est composé d’un conducteur narratif mettant en scène « Paul », un guide virtuelle. La grammaire visuelle est issue de la bande dessinée et des jeux vidéos, l’usage de ces codes (familier du jeune public) facilite l’appropriation du dispositif, en leur donnant le sentiment que le produit leur est totalement destiné.

livre des siècles

Principe du photomontage, avec Paul, le guide virtuel ! (source : agence Mosquito)

Le joueur est équipé d’un casque pour écouter les explications de Paul, doublées par le texte dans des « bulles ». Dans 11 des salles du château, Paul propose au joueur de placer un souverain (associé à la salle) sur une frise chronologique, Ainsi, salle après salle, il reconstitue la chronologie de l’histoire de France de François Ier à Napoléon III : c’est le premier fil rouge : une pédagogique simple.

c2bae18c1e6d40cde738150a309f1309

Une des énigmes du Livre des Siècles (source : agence Mosquito)

Pour progresser dans l’histoire, le joueur devra relever des défis sur les œuvres en lien avec les souverains : c’est la phase de manipulation (puzzle, 7 erreurs, jeu d’observation, de déduction, de reconstitution,… A tout moment, il a la possibilité d’écouter un commentaire sur l’œuvre support du jeu. Chaque défi résolu offre une récompense, un fragment du code secret, qui permettra de résoudre l’énigme final, c’est le second fil rouge : la ludification. Entre chaque étape, un traveling vidéo accéléré lui indique le chemin à emprunter jusqu’à la prochaine salle et des QR codes disséminés au fil du parcours l’aident à ce localiser sur un plan, c’est le troisième fil rouge : l’orientation dans l’espace.

Avec 34 millions de joueurs en France, dont la moyenne d’âge est de 35 ans, pourquoi avoir réaliser un jeu à destination des enfants ?

Nous avons réalisé le jeu en fonction des critères du château de Fontainebleau. Si on s’était adressé à un public adulte alors le coût du projet aurait augmenté de manière significative, dû à une plus grande complexité dans la structure et la mécanique du jeu. Le coût total du Serious Game « Le Livre des Siècles » a été de 50 000 euros ttc.

Un des éléments clefs d’un Serious Game est l’élaboration d’un scénario pédagogique. Quels étaient les objectifs pédagogiques du Livre des Siècles?

Le Livre des Siècles est une invitation à la découverte et à l’éducation du regard.

Le but était de réaliser une ballade dans l’Histoire de France avec pour objectif de comprendre la chronologie des Rois de France qui se sont succédés au château de Fontainebleau, tout en créant un véritable discours dans l’espace du château. Le visiteur ne doit pas être rivé à son écran, c’est pourquoi l’ensemble des contenus et activités sont conçus pour favoriser l’interaction entre le visiteur et le lieu : observer, comparer, analyser sont les leviers des activités proposées. Le livre des siècles est une invitation à la découverte et à l’éducation du regard.

Nous avons minutieusement pensé à un parcours avec une répartition du temps de visite égale dans chaque salle du château afin de ne pas faire décrocher les enfants. Ce modèle de visite est très différent de l’audioguide, car ce dernier donne des informations en masse pour chaque partie du château sélectionnée.

Quel est l’avenir des Serious Games pour les patrimoines ?

Le design interactif, ce n’est pas seulement appuyer sur un bouton, c’est tout un ensemble qui doit s’adapter au mieux aux patrimoines. Il est nécessaire de faire comprendre aux institutions que la création graphique a un coût car il est parfois difficile de faire payer et c’est donc la qualité du produit qui prime.


Pour plus d’infos:

L’équipe du Livre des siècles :

Réalisation, direction artistique, Emmanuel Rouillier – Scénario et game design, Romain Bonin – Gestion de projet, Agnès Vincent – Développement, Arnaud Waels et Mathieu Virbel – Intégration, Alexandra Ribo – Musique et sound design, Agnès Vincent.

Château de Fontainebleau

Agence Mosquito

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s