ITW/Jeux & serious games/Persuasive Game

Vivre l’Europe en Alsace : un serious game en cours d’élaboration !

Carole Heiligenstein, service éditions et thématique, ADT du Bas-Rhin


Vous travaillez à l’ADT Alsace au service édition et thématique. L’ADT a pour projet de créer un serious game : Vivre l’Europe en Alsace. Comment est née l’idée de créer un serious game sur l’Europe ?

Nous avons beaucoup d’institutions et d’établissements européens dans la ville de Strasbourg. L’Alsace a une position particulière, une partie de la création de l’Europe s’est faite en Alsace. Ce n’est pas pour rien que certaines instituions européennes sont à Strasbourg ! On s’est rendu compte que quand le visiteur venait en Alsace et à Strasbourg, les institutions européennes étaient fermées et pouvait donc être génératrices de frustrations. Alors, on s’est dit comment pouvoir répondre à ces frustrations ? Le numérique était une réponse possible et donc le serious game.

Image du futur serious game Vivre L'europe en Alsace

Image du futur serious game Vivre L’Europe en Alsace

L’initiative de réaliser des serious games reste rare dans le secteur du tourisme, notamment sur l’ensemble d’une région. Qui eut l’idée du serious game ? Ce jeu permet l’engagement et l’application des joueurs, ces raisons qui vous ont poussées à vous tourner vers ce type de dispositifs ?

Le serious game permet de rendre ludique un sujet assez complexe.

« Tout a fait ». L’engagement, apprendre en s’amusant et l’intérêt dans l’acquisition de connaissances. Ces deux optiques font en effet parties de la démarche.

L’idée vient de moi. Il est important de travailler ce sujet , au niveau de l’ADT on développe des outils numériques, des applications. On a des petits budgets pour travailler sur des outils numériques et faire de l’innovation. Nous n’avons pas encore développé deux aspects : la réalité augmentée et le serious game.

Pour l’histoire de l’Europe justement, il a un aspect de contenu plus que visuel. Il va falloir expliquer no nombreux points historiques et le serious game s’y prête bien. Il permet de rendre ludique un sujet assez complexe.

Pour vous, cette démarche semblait naturelle. Avez-vous eu des difficultés à convaincre vos collègues, votre hiérarchie ?

Non, non, pas du tout ! A mon niveau, ils prônent l’innovation ! A l’époque, j’avais créé un groupe de réflexion, un petit comité de pilotage, qui a permis d’avancer dans la réflexion pour savoir un peu mieux ce qu’on voulait faire.

Suite à ces réunions, on a réalisé un trailer : la bande annonce du jeu.

On s’est focalisé sur l’histoire du Rhin, colonne vertébrale de l’Alsace. Tout le monde était motivé. Il y a très vite eu une adhésion. Tout le monde trouve l’idée intéressante. Maintenant, pour la mettre en œuvre, c’est beaucoup plus compliqué. Au niveau de l’ADT, on ne pourra pas être les porteurs du projet, car on n’est pas dans du tourisme pur.

C’est la complexité du projet.

Nous avons différents métiers, au niveau de la culture, de l’Europe et du tourisme, un  à visée promotionnelle. Du coup, pour arriver à faire émerger un porteur de projet, c’est ne pas simple !

On prend notre bâton de pèlerin ! Croisière-Europe qui propose des croisières sur le Rhin est très intéressée et d’autres sociétés touristiques également. En revanche, pour passer à la réalisation, c’est beaucoup plus compliqué…

Le blocage est finalement le financement, car un serious game a un certain coût ?

Le budget estimé est de 200 000 euros. Ça reste très cher, surtout dans le contexte actuel de pressions budgétaires et contraintes administratives. On a une pression au niveau du conseil départemental, nous disant que l’Europe n’était pas une priorité, mais bien les châteaux et les lieux de mémoires.

Donc, vous avez créé la première phase du projet. Avez vous élaboré un scénario pédagogique. Quant est-il advenu ?

L’outil a été pensé comme support avant la visite

Nous n’en sommes pas là. On a travaillé sur ce qu’on voulait valoriser, notamment la question de l’Europe en Alsace et comment on pouvait mettre le projet en œuvre.

C’est encore trop tôt pour le scénario pédagogique. Le trailer a été conçu pour sensibiliser les citoyens et les élus sur la perception du projet. Le but est de faire la promotion du territoire. L’outil a été pensé comme support avant la visite sur ordinateur : une version mobile plus « light » doit venir compléter le projet.

Pourtant, il existe de nombreuses aides pour la réalisation des serious games en France et en Europe…

Il faut vraiment développer des réseaux

Pour ces recherches, il faudrait avoir un porteur de projet qui fasse les demandes d’aides. Nous ne sommes pas compétents dans ce domaine. Nous continuons notre travail de pèlerin ! Il est important de mieux cibler les objectifs du projet. Ne faudrait-il pas plutôt s’orienter vers une cible scolaire ?

Il faut vraiment développer des réseaux que nous n’avons pas et développer des « parcelles » entre tous les acteurs.

Merci de m’avoir consacré de votre temps, j’espère que vous arriverez à réaliser votre magnifique projet. Très bonne saison touristique 2015 !

Merci à vous, avec plaisir à très bientôt pour une tester Vivre l’Europe en Alsace !

Un concept virtuel alliant un aspect pédagogique et ludique

Image du futur serious game Vivre L’Europe en Alsace


Pour plus d’infos :

https://europalsace.wordpress.com/

http://www.tourisme67.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s