Actu !/Etudes & Marchés/Serious games/Tourisme/Toute l'actu !

Vers un tourisme SO-LO-MO… JO

Pour mieux comprendre le lien entre tourisme et numérique, il est nécessaire d’appréhender les nouvelles valeurs et les nouveaux besoins des touristes.

Aujourd’hui, le touriste est un voyageur expérimenté. Désormais, il conçoit et exécute lui-même son voyage. Il attache une grande importance aux avis de ses amis, des consommateurs et internautes plus largement. Son objectif est de vivre une expérience et de la faire partager. En somme, le touriste d’aujourd’hui ne souhaite plus être un simple visiteur, il veut interagir directement avec la destination : être acteur de sa propre visite.

Les mutations des pratiques touristiques peuvent en partie s’expliquer par l’essor des nouvelles technologies d’une part et la crise économique[1] d’autre part, qui ont opérées des changements dans les attentes et les valeurs des touristes. Attiré par des projets collaboratifs et des expériences collectives, le touriste souhaite dépenser moins mais mieux avec un nouveau rapport au temps. Alors qu’il souhaite s’encrer dans la culture locale et plus de simplicité au cours des 3 temps de visite (avant, pendant, après), il exige une réelle qualité de service et des infrastructures modernes. Une attente révolutionnaire dans le monde du tourisme est bien celle d’une volonté des touristes d’accroître leurs compétences et leurs connaissances, même en vacances ! La montée en puissance et le succès du tourisme créatif en est bien une preuve. Ainsi, la création d’une offre adaptée à ses envies, personnalisée doit être l’un des défis majeur des professionnels du tourisme aujourd’hui.

Il est intéressant de mettre en relief les changements des pratiques touristiques avec les attentes des joueurs de jeux vidéo (voir petit schéma ci-dessous). A savoir, on compte aujourd’hui en France près de 34 millions de joueurs dont la moyenne d’âge varie de 35 ans a plus : 54% d’entre eux sont des femmes et 46% des joueurs jouent avec leurs enfants.

Capture d'écran 2015-03-16 21.55.11Dans son guide pratique du M-tourisme à destination des PME[2], la DGCIS résume l’évolution du tourisme en un terme  « SO-LO-MO » :

  • SO, pour Social : participation active des visiteurs sur les réseaux sociaux
  • LO, pour Local : double sens avec l’importance d’une offre géolocalisée mais aussi locale, tournée sur son territoire.
  • MO, pour Mobile : faciliter la recherche d’informations et les déplacements pour enrichir l’expérience

Je rajouterai donc à cet l’acronyme la syllabe JO, pour Jouable: c’est-à-dire un tourisme qui peut être joué, interprété et personnalisé par les visiteurs.

Capture d'écran 2015-03-02 18.02.47Les motivations des touristes, à l’instar de celles des joueurs, sont poussées par la recherche de vivre et partager des expériences engagées et émotionnelles. Ces comportement ne sont pas récents, ils sont simplement amplifiés par les nouvelles technologies via internet. Ainsi le tourisme patrimonial et culturel doit considérer son public non pas comme un spectateur mais bien comme un acteur pouvant interagir à tout moment avec le « génie du lieu ».


[1] étude de la DGCIS : “Nouvelles perceptions de la valeur des offres touristiques : quels impacts pour les opérateurs ?” 2010

[2] http://www.tourisme.gouv.fr/nouvelle-technologie/guide-m-tourisme.pdf

2 réflexions sur “Vers un tourisme SO-LO-MO… JO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s